52e Assemblée plénière du Forum parlementaire de la SADC : une 2e journée consacrée à l’audition des rapports pays

96

La deuxième journée de la 52e session de l’Assemblée plénière du Forum parlementaire de la SADC, qui se tient a Kinshasa, du 5 au 10 décembre, a été entièrement consacrée à l’audition des rapports pays sur l’état d’avancement des résolutions de la dernière session tenue au Malawi en juin 2022. Cette session avait pris d’importantes et pertinentes résolutions sur l’amélioration de la desserte en énergie, l’inclusion genre et la jeunesse dans tous les maillons de la vie sociale, économique et politique, la lutte contre les crimes transfrontaliers.

Au total, 14 rapports pays ont été auditionnés. De façon générale, il s’est dégagé une tendance pour tous les pays à prendre conscience de la desserte en énergie électrique comme facteur de développement. Depuis lors, beaucoup de gouvernements de la sous région, sous l’impulsion des parlements, y ont consacré de nouveaux investissements, de façon à accroître les ressources énergétiques. Sur le plan sécuritaire, des mesures importantes ont été arrêtées par tous les gouvernements pour une lutte commune afin d’endiguer les crimes transfrontaliers ainsi qu’une stratégie commune pour une meilleure inclusion genre et la jeunesse. Ceci, afin d’assurer un développement harmonieux de la sous région.

 

S’agissant du développement des infrastructures énergétiques, la plénière a noté l’intérêt manifeste de beaucoup de pays d’améliorer la desserte en milieu rural au moyen de nouveaux investissements avec un objectif à moyen terme de couvrir plus de la moitié des populations rurales sur l’ensemble de la sous région. Et cela, grâce essentiellement aux énergies renouvelables et propres à savoir l’éolien, le gaz, le solaire, l’hydrogène, l’hydraulique. La RDC a présenté l’Agence nationale des services l’électrification en milieux rural et périurbain (Anser) comme une matérialisation de cet engagement.

Des efforts et engagements ont été également pris pour augmenter l’inclusion genre et jeunesse dans toutes instances décisionnelles tant politique, sociale qu’économique.

Beaucoup de délégations ont enfin manifesté le désir de transformer ce forum en assemblée parlementaire de la SADC pour mieux coordonner la politique régionale en vue d’un développement harmonieux.

Il faut souligner que durant la même séance, 3 nouveaux membres originaires d’Angola et du Botswana, ont été présentés avant de prêter le serment réglementaire de cette assemblée.

Rufus Lukanga