CHAN 2022 : Zero but et Zero victoire, la RDC humiliée !

94

En raison de l’énorme suspense (les quatre sélections pouvaient encore se qualifier), le dénouement du groupe B du CHAN 2022 était très attendu ce dimanche. Et ce sont le Sénégal et la Côte d’Ivoire qui sourient et accèdent aux quarts de finale et l’Ouganda et la RD Congo qui pleurent et rentrent chez eux. Et dire que l’Ouganda était premier du groupe et les Ivoiriens derniers au coup d’envoi des matchs !

Zero but et Zero victoire !  C’est la première fois de l’histoire du CHAN que la RDC 🇨🇩 ne marque AUCUN but dans la compétition !

Pire encore, les Léopards locaux 🇨🇩 restent sur une incroyable série de… 4 MATCHS sans marquer le moindre BUT ! 😱

Terrible désillusion pour les double-vainqueurs de la compétition (2009 et 2016) qui ne verront pas les quarts de finale pour la première fois de leur histoire au CHAN ❌

Dans le premier choc du soir, le Sénégal n’a fait qu’une bouchée de la RDC (3-0) à Annaba. Le début de partie s’avérait pourtant ouvert et plaisant mais il était marqué une nouvelle fois par le manque de réalisme des Léopards A’ qui voyaient Mukoki et surtout Mpanzu manquer le dernier geste dans la surface. En face, les hommes de Pape Thiaw tergiversaient beaucoup moins. Si Pape Diallo voyait son but en contre refusé pour hors-jeu, en revanche Ousmane Diouf ouvrait le score à bout portant à la suite d’un corner mal repoussé et une frappe déviée de Lamine Camara (1-0, 23e).

A dix, la RDC sombre

Dans la foulée, Kévin Mondeko plombait définitivement les siens en fauchant Cheik Diouf qui filait au but, recevant un carton rouge logique (33e). A dix, les Congolais se faisaient encore plus peur et Baggio devait s’employer pour fermer la porte à Mamadou Sané avant la pause. Les 3 changements opérés à la mi-temps par le sélectionneur congolais Otis Ngoma ne changeaient pas grand-chose et, plus les minutes passaient, plus on se rapprochait du 2-0. Après un tir raté de Kané dans la surface et une tête de Diouf superbement détournée par Baggio, la délivrance venait finalement de Pape Diallo qui pliait l’affaire en résistant au retour de Mika avant de glisser le ballon sous Baggio (2-0, 74e).

Après avoir longtemps retardé l’échéance, le gardien finissait lui-même par se déliter en commettant une faute de main sur un tir de Malick Mbaye détourné par Isaka pour laisser le ballon entrer dans un angle fermé. La VAR considérait que le ballon avait bien franchi la ligne et validait ce but contre son camp (3-0, 74e). Pour la première fois, la RDC, vainqueur de l’épreuve à deux reprises, se fait éliminer dès la phase de groupes et confirme son déclin. De son côté, le Sénégal termine en tête et défiera le 1er du groupe D en quart de finale (Angola, Mali ou Mauritanie).

Rufus Lukanga